Publié le 5 Juillet 2006

Film canadien de Jean-Marc Vallée – 2 h 10 - avec Marc-André Grondin, Michel Côté, Danielle Proulx, Emile Vallée

 

 

 

Au milieu des années 70, on découvrait à la télé ces canadiens, les Tremblay, Gérard, Fernande et leurs cinq enfants en pleine crise de croissance. Une délicieuse sitcom avant l'heu­re, Les Tremblay, quelle famille ! leurs dignes descendants arrivent sur le grand écran : les Beaulieu, Gervais et Laurianne, parents de cinq garçons qui pous­sent dans les années 70, un peu de travers : trop de lecture, trop de sport, trop de hasch, à chacun ses faiblesses. Cette chronique familiale a fait renaître le cinéma québécois. Le voilà avec sa générosité, son humour, sa vérité. Et avec Zachary, le quatrième fils Beau­lieu, la grande invention de C.R.A.Z.Y..
Le film raconte sa naissance, du 25 décembre 1960 au début des années 80. À 20 ans et des poussières, Zachary accouchera-t-il enfin de sa vraie personnalité ? Il passe son temps à la chercher, et c'est une sacrée aventure chez les Beaulieu, où personne n'a de mal à imposer la sienne. Le père, réglé comme une horloge, entonne du Charles Aznavour à la moindre occasion, la mère prépare des toasts au fer à repasser et prodigue de l'amour, les frères ont chacun leur genre, du bon au mauvais. Celui de Zachary balance entre tous les looks 70-80. Il est glam rock, comme son idole, David
Bowie, il est punk et parfois simplement cool, sans être baba.
Le cinéaste Jean-Marc Vallée embrasse tout. Le folklore familial et la quête d'identité de Zachary, les mo­ments heureux et l'évocation délicate de l'intolérance « qui vient du cœur » et finira par entraîner son héros pop en plei­ne confusion jusqu'à Jérusalem pour une révélation. C.R.A.Z.Y. en est une. C'est le film d'un cinéaste qui aime les personna­ges hauts en couleur, les émo­tions vives, mais aussi les secrètes, et qui sait donner à chacun ses raisons, sans que sa générosité vire à la facilité. On appelle ça un don pour la comédie humaine.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0