Publié le 8 Juillet 2008

Film équatorien de Tania Hermida – 1h32 - avec Pancho Aguirre, Tania Martinez, Fausto Miño  

Un road-movie équatorien ? Une rareté, donc. Mais aussi une très jolie réussite : l'histoire de ces deux jeunes femmes qui font route ensemble, unie par une grève des transports qui paralyse le pays, est un conte poétique. Passent des motards étonnés, des journalistes véreux, et, au fi l du voyage, un étrange Jésus, porteur des cendres de sa mère, devient le troisième larron. Premier film de Tania Hermida, Si loin est une formidable leçon d'amitié : les arrière-plans politiques sont discrètement évoqués tandis qu'Esperanza (Tania Martinez) et Tristeza (Cecilia Vallejo) se dépouillent, peu à peu, de leurs possessions et de leurs préjugés. Quand on les abandonne, à la fi n, elles nous sont devenues très proches. On regrette de les quitter, mais on sait qu'elles se dirigent vers des lendemains qui chantent, à l'ombre du Chimborazo.

TéléCinéObs

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 8 Juillet 2008

Film français, allemand, israélien d’Ari Folman - 1 h 27 – avec Ari Folman, Ori Sivan
Cannes 2008 – sélection officielle

Sabra et Chatila sont des mots et une date (du 16 au 18 septembre 1982) qui ne passent pas. Ari Folman est arrivé à Cannes, avec son film de souvenirs sous le bras, Valse avec Bashir, retraçant l’enquête introspective menée par Folman (sur) lui-même.
La surprise, c’est la forme qu’il donne à son projet : un film d’animation, choix qui pourrait paraître de pur effet ou de pure audace, mais qui s’impose à tous dès les premières images.
À ce stade, ce n’est plus de l’animation, c’est de la réanimation : un retour à la vie sous le masque des images dessinées, ou plutôt sous leur cristal magique, leur formidable pouvoir de révélateur et leur capacité à fixer ce qu’elles font revenir. La poésie de l’animation devient alors un réel absolu, cueillant par ses sortilèges l’émotion du spectateur et rendant à l’héroïque antihéros sa sérénité d’homme n’ayant rien demandé de cet affreux merdier.

Libération

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2008

Film français de Diane Kurys – 1h57 - avec Sylvie Testud, Pierre Palmade

De l’irrésistible ascension des années Bonjour tristesse aux dernières heures solitaires en Normandie, la réalisatrice, en deux heures de temps, restitue chronologiquement les « grandes » étapes ayant émaillé le parcours de Sagan dans son siècle. Les cafés littéraires et la futilité assumée. Les amis plus ou moins fidèles et le dandysme. Les amours contrariés et les addictions… Tout le « folklore Sagan » passe en revue. Si la première partie, académique en diable, confirme qu’il ne fait pas toujours bon s’attaquer aux monuments du patrimoine national, la seconde (plus intimiste, plus dure) suscite l’intérêt et même, par instants, l’émotion. La prestation de Sylvie Testud dans le rôle titre est pour beaucoup dans ce surprenant sursaut. Échappant à l’imitation forcenée qui gouverne la première heure, la comédienne, tout en intériorité subtile, incarne le ravage conscient et méthodique d’une femme fâchée avec l’ordre social, et surtout avec elle-même.

Positif

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 1 Juillet 2008

Film thaïlandais de Aditya Assarat – 1h32 - avec Anchalee Saisoontorn, Ton Supphasit Kansen

C’est un premier film, qui avance avec une justesse de ton et une précision qui laissent pantois. Il repose sur un double principe : d’abord la description tranquille d’un amour naissant, sans fioriture, sans artifices spectaculaires, sans dramaturgie imposante, principe d’une simplicité extrême ; puis d’une construction totalement déséquilibrée, jouant d’effets de surprise accumulés, principe de rupture inattendu. De la combinaison de ces deux partis pris d’écriture naît une œuvre splendide, touchante, qui ouvre des perspectives résonnant encore longtemps après la vision du film.

Positif

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0