Publié le 24 Septembre 2013

 Film singapourien d’Anthony Chen - 1h 39 - avec Yann Yann Yeo, Tianwen Chen, Angeli Bayani

Anthony Chen reconstruit dans Ilo Ilo quelques mois de son enfance, en 1977.Un système scolaire fondé sur la répression à coups de bâton, un système économique fondé sur la réussite à tout prix, un système familial sur des valeurs dépassées, un système politique sur l'exploitation des immigrés démunis… sont analysés par Anthony Chen sans aigreur ni prétentions dénonciatrices. Il fouille en profondeur dans les détails les plus minuscules d'une société, d'une culture et d'une époque si spécifiques. On se passionne pour les quatre protagonistes, leurs destins croisés si chaleureusement narrés. On pense au Servant de Losey. La Caméra d'or promet un bel avenir à ce cinéaste ambitieux. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2013

Film français de François Dupeyron - 2h 4 - avec Grégory Gadebois, Céline Sallette, Jean-Pierre Darroussin - sortie nationale

Dupeyron vise l'élévation métaphysique en partant d'un campement de mobile-homes dans le Var. Comment trouver le ciel dans la pesanteur du réel ? En filmant systématiquement ses personnages à contre-jour, répond le réalisateur de La Chambre des officiers. Un choix de mise en scène pour le moins littéral qui donne l'occasion au chef-opérateur Yves Angelo de ciseler quelques jolis halos mordorés. Casting riche en bagout et en trognes : Jean-Pierre Darroussin, Céline Sallette et l'impressionnant Grégory Gadebois apportent une respiration salutaire à cette fable existentielle sur l'incomplétude et l'acceptation de soi. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2013

Film français de René Féret – 1h20 - avec Frédéric Pierrot, Sabrina Seyvecou, Antoine Chappey

Séance spéciale en présence du réalisateur René Féret Vendredi 20 septembre à 21h

Avec ce 17è long métrage (depuis Histoire de Paul en 1975) René Féret continue plus que jamais de s'affirmer comme un de ces francs-tireurs indispensables et précieux qui font la richesse et la singularité du cinéma français. (àVoiràLire) 

Cette chronique intimiste inscrite dans un cercle familial raconte avec humour et naturel les hésitations, les coups de tête, les impuissances,les inspirations brusques de la création cinématographique. (Le Canard enchainé)

Une savoureuse étude de caractères, servie par des interprètes en pleine forme. (StudioCinéLive) 

Intime et léger, le nouveau long métrage de René Féret excelle dans l'art de la vraisemblance.. (Libération)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2013

 Film belge de Felix Van Groeningen - 1h 52 - avec Johan Heldenbergh, Veerle Baetens, Nell Cattrysse

Un film esthétique porté par de formidables acteurs et rythmé par une bande originale magnifique. (Le JDD)

Grand succès en Belgique, ce film est fait autant avec les tripes qu'avec pudeur. (Télérama)

Ce qui transcende vraiment ce film, c'est bien la musique, une country stratosphérique qui devient le meilleur moyen de continuer à vivre. (Les Inrocks)

Pour ce maelström mélo-psycho-musical,on tape dans les mains, et plutôt deux fois qu'une. (Charlie Hebdo) 

Bercé de bout en bout de ballades country, ce film d'amour à mort, et de deuil à vif, est un éblouissement. (Le Canard enchainé)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2013

Film français de  François Ozon – 1h34 - avec Marine Vacth, Géraldine Pailhas, Frédéric Pierrot          

Jeune et jolie, certainement l'un des films les mieux aboutis de François Ozon, est un film d'observation fascinante et d'admiration fascinée. Marine Vacth ! sa cinégénie étourdissante dévore tout : espace, lumière, écran. Géraldine Pailhas, dans le rôle de la mère, ne nous a jamais paru aussi bonne. Ozon a mis de la légèreté sur un sujet lourd et il est allé sonder la gravité dans un cœur jeune, lequel nous le savons, ne s'avère pas toujours joli-joli. (Libération) 

Le film se révèle juste et fort. Le sentimentalisme des chansons (cru 1960-1970) de Françoise Hardy y résonne comme une ironie cruelle. (Le Monde) 

Un film sec et remarquablement mis en scène qui dynamite les clichés. Une nouvelle réussite pour le cinéaste français le plus prolifique de sa génération. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Septembre 2013

Film français, américain, britannique de Lucien Castaing-Taylor, Verena Paravel - 1h 27 -

En embarquant sur un chalutier pour dresser le portrait d'une des plus vieilles entreprises humaines, Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor témoignent, dans un flot d'images sidérant, de l'affrontement qui engage l'homme, la nature et la machine. Tourné à l'aide d'une dizaine de caméras numériques ballottées au gré du vent et des vagues, sanglées aux corps des pêcheurs, aux cordages du bateau, gommant tous repères, et où la mer et le ciel finissent par se confondre, ce documentaire nous avertit des menaces de la pêche intensive autant qu'il révèle la beauté foudroyante des entrailles de l'océan. (Allociné)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0