Publié le 25 Février 2014

Film français de Nicole Garcia - 1h35 – avec Louise Bourgoin, Pierre Rochefort, Dominique Sanda

Classique et élégant, Un beau dimanche est le film d'une actrice qui sait choisir ses comédiens. Sandra est interprétée par Louise Bourgoin, que l'on a jamais vue aussi convaincante et aussi peu apprêtée. L'image, elle, chante la beauté des routes de France, d'un printemps irradié par la photographie chaleureuse de Pierre Milon. (Positif)

Un beau dimanche est un film d'auteur d'autant plus attachant qu'il marque le retour à l'écran d'une des plus grandes comédiennes françaises, Dominique Sanda. (Le Monde)

Un film sensible, lumineux, captivant. (àVoiràLire)

Le film est juste, concis, simple. Il révèle Pierre Rochefort (le fils de Jean et de la réalisatrice). Lumineux. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 18 Février 2014

Rêves d'or

Film mexicain, espagnol de Diego Quemada-Diez - 1h48 - avec Brandon López, Rodolfo Dominguez, Karen Martínez

Un film vivant, authentique, galvanisant, un premier film d'une force et d'une maitrise exceptionnelles. (La Gazette d’Utopia)

Diego Quemada-Diez a d'abord travaillé avec de grands noms du cinéma (Isabel Coixet, Alejandro Gonzaleez Iñarritu, Fernando Meirelles et Ken Loach dont il revendique l'influence). Il était à Cannes l'an dernier avec La Jaula de oro (La Cage dorée rebaptisée Rêves d'or), une odyssée entre le Guatemala et les Etats-Unis. Un premier long métrage « choc » présenté dans la sélection Un certain regard. Un récit exemplaire. (Positif)

Ce premier long métrage sans concession est sans aucun doute l'un des coups de poing de la saison. (àVoiràLire)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 18 Février 2014

Una Noche

Film cubain, américain de Lucy Mulloy - 1h30 - avec Dariel Arrechaga, Anailín de la Rúa de la Torre, Javier Nuñez Florian

Fuir ou croupir ? Animés par la fureur de vivre, trois jeunes Cubains essaient de résoudre ce dilemme. Un récit brut et touchant. (Première)

La réussite de Una Noche (Prix du jury à Deauville) repose sur une écriture fine, qui passe l'exil mélodramatique de trois jeunes et beaux Cubains au crible d'une écriture où priment les sensations du voyage, d'une traversée périlleuse éprouvée dans leur chair par trois jeunes âmes. (Positif)

Ancienne élève du réalisateur Spike Lee qui, séduit par son film, s'est personnellement impliqué dans sa promotion, Lucy Molloy parvient à saisir un visage inédit de La Havane, loin du décor touristique et de ses invariables mythologies. (Le Monde)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 18 Février 2014

El Limpiador

Film péruvien d’Adrian Saba - 1h35 - avec Víctor Prada, Adrián Du Bois, Miguel Iza

Albert Camus a un héritier au cinéma : de La Peste, son grand œuvre, on retrouve chez Adrian Saba la même appréhension étrange du réel, une mise en doute permanente où le vide instille la tension dramatique. La musicalité profonde de la mise en scène, soutenue par une partition lunaire, métallique, irise ce premier film d'une émotion pudique. (Positif)

Mystérieux, captivant, poignant et intimiste. Du cinéma d'auteur de très bon genre. (Cinéma Teaser)

Un premier long métrage saisissant, quelque part entre Beckett (pour la répétition du quotidien) et le trip spatial (pour la musique planante). (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 18 Février 2014

Gloria

Film chilien de Sebastián Lelio - 1h50 – avec Paulina García, Sergio Hernandez, Marcial Tagle

Une femme chilienne mène le bal au dernier festival de Berlin. Son interprète obtient l'Ours d'argent de la meilleure actrice.

C'est le portrait d'une femme libre. A défaut d'être révolutionnaire, Gloria est très bien écrit et souvent inspiré. Sébastien Lelio montre tout - y compris le sexe entre quinquas - et ne juge rien, laissant son héroïne trébucher puis se relever, au gré de ses déceptions amoureuses, de ses embrouilles familiales ou de voisinage. La fluidité du récit est servie par d'excellents choix musicaux (noter la très belle interprétation des Eaux de Mars de Tom Jobim) et une écriture joyeuse, volontiers ironique. De la belle ouvrage ! ( Télérama)

La pulsion de vie qui anime le long métrage de Sébastien Lelio le rend assez euphorisant. Son cœur est son actrice, Paulina Garcia, de tous les plans, largement à la hauteur de ce personnage extraordinaire dont le générique de fin chante le nom. (Film de culte)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 11 Février 2014

Les Doigts dans la tête

Film français de Jacques Doillon - 1h44 - avec Christophe Soto, Ann Zacharias, Olivier Bousquet - 1974

Le film réclame pour les travailleurs manuels le droit de faire marcher leur cervelle. Il veut réconcilier le corps et l'esprit dans le travail comme en amour. Jeunes pousses libres mais complexées, les héros sont sens dessus dessous, dans tous les sens du terme. Après L'An 01, un premier film foutraque et libertaire qui prônait le désordre social pour que le monde reparte enfin du bon pied, Doillon signe une deuxième œuvre beaucoup plus grave et profonde, d'une inquiétante actualité. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Repost 0

Publié le 11 Février 2014

Twenty feet from stardom

Film américain de Morgan Neville - 1h29 - avec Stevvi Alexander, Sheryl Crow, Lou Adler

En sortant de ce film, on n'a qu'une seule envie : acheter immédiatement la bande-son pour écouter tous ces grands tubes autrement. Ce documentaire fascinant met en pleine lumière les voix. (Elle)

Le film ne révolutionne pas le genre mais déploie un sujet intéressant, rehaussé d'extraits musicaux du feu de Dieu. (Les Inrocks)

Il y a du Sugar Man dans ce film aussi poignant qu'euphorisant porté par les personnalités hautes en couleur de ces oubliées du show-biz. (TéléCinéObs)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Repost 0

Publié le 11 Février 2014

12 years a slave

Film américain de Steve McQueen (II) - 2h13 - avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch

Spécialiste des sujets dérangeants (comme l'addiction au sexe dans Shame) qu'il met en scène sans filtre et avec une volonté forte de démystification, Steve Mc Queen a appliqué le même traitement à cette aventure, aussi intime que collective. Disons-le tout net : l'expérience est traumatisante. 12 Years a slave regarde le passé droit dans les yeux et les lui fait baisser. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Repost 0

Publié le 4 Février 2014

Fruitvale Station

Film américain de Ryan Coogler - 1h25 - avec Michael B. Jordan, Melonie Diaz, Octavia Spencer

Un fait divers lamentable devenu un film dont le parcours triomphal d'un festival à l'autre s'explique aisément. (Libération)

Mu par l'urgence, Coogler a réalisé un premier film débordant d'intelligence, sachant ménager des silences, sans jamais faire de son héros un saint. Forest Whitaker l'a produit tandis que le jeune Mickael B.Jordan interprète formidablement cette leçon à portée universelle sur l'engrenage des bavures policières. (Le Canard enchainé)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Repost 0

Publié le 4 Février 2014

A ciel ouvert

Film français, belge de Mariana Otero - 1h50 -

Des employées d'une entreprise en faillite la transformant en Coopérative, c'était Entre nos mains (2010). La même alchimie est ici à l'œuvre… Douceur, tendresse, empathie… Les adultes tentent de comprendre le rapport au monde de ces enfants, qu'ils soient autistes ou psychotiques. ( Le Monde)

Le film est la description d'un chantier relationnel incessant, où c'est le bordel, la cacophonie, puis soudain se découvrent des espaces d'échanges très purs et apaisants. (Libération)

Mariana Otero signe un film déstabilisant, une aventure près de chez nous (voire en nous) instructive, émouvante, parfois même joyeuse. (Les Inrocks)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Repost 0