Publié le 24 Juin 2014

Ton absence

Film italien, français de Daniele Luchetti - 1h46 – avec Kim Rossi Stuart, Micaela Ramazzotti, Martina Gedeck

Une touchante réflexion sur le bonheur. (Les Fiches du cinéma)

Joliment interprétée, cette chronique familiale s'avère tout aussi réjouissante qu'attachante. (Télé7jours)

Ton Absence a la chaleur, le caractère et la grâce d'une carte postale de rêve, gondolée par le soleil et le sel… (Elle)

Dans ce film, pas de clés ni de message, aucune autre mesure que celle de l'empathie et le pouvoir d'évocation du cinéma. (L’Humanité)

Daniele Luchetti a le chic pour créer une ambiance en un seul plan, un seul geste. (Télérama)

Chronique seventies drôle et colorée. Mineur mais sympathique. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 24 Juin 2014

Bird People

Film français de Pascale Ferran - 2h8 – avec Anaïs Demoustier, Josh Charles, Roschdy Zem

Puissant comme un avion, léger comme un moineau, ce film est un cadeau. (Elle)

Un film insaisissable à la beauté folle. (Cinéma Teaser)

Bird People évoque les meilleurs films de David Cronenberg ou de Kiyoshi Kurosawa, c'est-à-dire que le récit se met à l'unisson de la crise que vivent les personnages et file librement en dehors des clous, en se fichant des panneaux indicateurs. (Libération)

Fidèle à son titre, le film de Pascale Ferran donne une furieuse envie sinon de s'envoler, du moins de voler. Inutile d'en révéler davantage, sinon qu'il y a là des numéros d'acteurs-oiseaux sans doute jamais vus auparavant dans toute l'histoire du cinéma.[Quant à] Anaïs Demoustier, du banal au merveilleux, sa palette d'actrice est étonnante. (Le Monde)

Bird People développe une critique politique palpitante de notre monde contemporain. Il est toujours préférable de découvrir une œuvre d'art sans rien, ou peu, en savoir. Cette « loi » vaut davantage ici que d'habitude. C'est que Bird People s'offre comme un hymne au possible, une ode à la disponibilité d'âme, un film ouvert à tous les vents. Il est recommandé d'être soi-même disponible, prêt(e) à toutes les expériences, à tous les évènements. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 17 Juin 2014

Les drôles de poissons-chats

Film mexicain de Claudia Sainte-Luce - 1h29 – avec Ximena Ayala, Lisa Owen, Sonia Franco

Le cinéma latino-américain s'écrit désormais au féminin. Récit d'une transformation et d'un legs, c'est en cela que ce film bouleverse, ainsi que dans son refus de creuser le sillon du pathos. (Le Monde)

Signé Claudia Sainte-Luce, un film subtil, sur lequel plane l'ombre de la mort avec la grâce d'une mouette. (Le Canard enchainé)

Cette histoire-là est à la fois fragile et infiniment précieuse. Elle vient de la vie. Au moment où la vie se dénoue, un lien se noue. C'est dit avec une pudeur magnifique, à l'image du titre... L'attachement est une drôle d'histoire. (Télérama)

La mise en scène, discrète et juste, fait ressortir avec naturel les personnalités contrastées de la tribu et joue sans mièvrerie les notes de la tendresse, de la solitude, du pittoresque, de l'émotion. (Le Figaroscope)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 17 Juin 2014

Tom à la ferme

Film canadien, français, allemand de Xavier Dolan - 1h42 – avec Xavier Dolan, Pierre-Yves Cardinal, Lise Roy

Volontiers esthétisant, voire maniériste dans ses précédents films, Dolan s'élève ici à une sobriété incisive, pratiquant des ellipses élégantes, des coupes redoutablement suggestives. Musique superbe de Gabriel Yared. (Le Canard enchainé)

Le jeune prodige québécois se convertit au thriller psychologique dans un exercice de style virtuose et gonflé. (Les Inrocks)

C'est un sentiment pur, limpide, entier, une vraie naïveté que ce film déniche, en basse continue, chevillée au cœur de son héros. (Les Cahiers du cinéma)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Juin 2014

De guerre lasse

Film français d’Olivier Panchot - 1h34 – avec Jalil Lespert, Tchéky Karyo, Hiam Abbass

Dans un Marseille filmé comme rarement, dans des couleurs désaturées et métalliques... il y a bien sûr des scènes d'action et des fusillades, mais la justesse du regard sur la violence est toujours au service des personnages. Un remarquable travail sur le son souligne l'ambition de ce film qui ose rallier réalisme et formalisme. (Positif)

La vraie bonne surprise de ce film, c'est Jalil Lespert en soldat perdu qui parvient à donner à De Guerre lasse une profondeur inattendue. (Le Monde)

Lorsque tout se met en place, littéralement harponnés, on s'abandonne à cette corrida de sentiments déchirés, on admire l'intensité des acteurs et on regarde les hommes pleurer. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Juin 2014

Maps to the Stars

Film canadien, américain, français, allemand de David Cronenberg - 1h51 – avec Julianne Moore, Mia Wasikowska, Olivia Williams
Prix d'interprétation à Cannes pour Julianne Moore

Toujours très bien tenu dans sa mise en scène, Cronenberg orchestre avec maestria son défilé de monstres plus fous les uns que les autres. (Les Inrocks)

Maps to the Stars suscite une jubilation à double fond, tramée d'une complexité peu visible si l'on s'en tient à ses surfaces vitriolées et la laideur blafarde de l'univers dépeint. (Libération)

Maps to the Stars, ce n'est qu'un point de bascule dans l'horreur : la carte des villas de stars ouvre la voie à un dérèglement sans fin qui tient de la tragédie grecque, le lieu d'un effondrement moral qui dévoie les corps et les désirs. (Critikat)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 3 Juin 2014

Route 60 

Film palestinien / français d’Alaa Ashkar - 1h14

Ce film est soutenu par la Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty France, le CCFD Terre Solidaire...

Un périple poétique dans la vie quotidienne des Palestiniens, en Cisjordanie, à la rencontre de rêves et de passions, de l'espoir et du désespoir. Ce film exprime les questionnements identitaires du réalisateur et ses observations sur les rapports humains.

Le réalisateur, Alaa Ashkar, sera présent. Il présentera son film et parlera de son aventure après la projection.

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 3 Juin 2014

No Gazaran

Film français de Doris Buttignol, Carole Menduni - 1h30 -

Les deux réalisatrices font une œuvre de pédagogie salutaire sur les risques induits par l'extraction des gaz de schiste et lancent des pistes de réflexion sur la consommation des énergies. (Le Monde)

Un documentaire engagé et terriblement pertinent qui ne se limite pas à un constat désolant mais qui propose au spectateur une issue positive dans l'action. Non, il n'est pas trop tard pour agir et faire plier les politiques. (àVoiràLire)

Séance avec débat proposé par le Service Environnement de la Mairie de Villefontaine

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 3 Juin 2014

The Homesman 

ilm américain de Tommy Lee Jones - 2h2 - avec Tommy Lee Jones, Hilary Swank, David Dencik

Un western solide, aux paysages puissants, dans la tradition de John Ford, malgré quelques clichés. (Télérama)

Film passionnant et énigmatique. A la fois drame pastoral, fable philosophique, western, survival, comme Trois enterrements, c'est également un récit à grand spectacle avec son lot d'épisodes héroïques. (Première)

A l'Ouest, rien de nouveau. The Homesman est juste un western de plus qui respecte les codes du genre. Mais un western de plus, bien fabriqué et produit (par Luc Besson), ça se regarde sans déplaisir. (Les Inrocks)

Film d'auteur indiscutablement, mais également belle œuvre populaire. (àVoiràLire)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0