Publié le 28 Avril 2015

Vivant !

Film français de Vincent Boujon - 1h20 –

Réunir cinq gays séropositifs [à Corbas] autour d'un premier saut en parachute et observer les liens qui se créent entre cet anxiogène pas dans le vide et leur expérience commune de la maladie. Sur un pitch pour le moins casse-gueule, très « leçon de vie allégorique », ce documentaire parvient peu à peu à faire oublier son dispositif. Il émeut car il sait regarder ses personnages en face, jamais de haut. (Première)

Le film illustre la vie étrangement tranquille que les séropositifs ont conquise en vingt ans de thérapie : une vie bordée par un gouffre, mais calme et sereine, et avec laquelle cette thérapie de groupe par le saut dans le vide dialogue de façon étonnamment riche. (Les Inrocks)

Animation en présence du réalisateur le mardi 5 mai

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 28 Avril 2015

Voyage en Chine

Film français de Zoltan Mayer - 1h36 – avec Yolande Moreau, Qu Jing Jing, Ling Dong Fu

Cette histoire toute simple fait le plein de vibrations à partir de trois fois rien. (Ouest France)

On sort de ce Voyage en Chine le cœur léger et l'esprit zen. En somme, un film tout simple, qui n'est que douceur et tendresse. (àVoiràLire)

Yolande Moreau magnifique une fois encore. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 28 Avril 2015

Dear White People

Film américain de Justin Simien - 1h48 – avec Tyler James Williams, Tessa Thompson, Kyle Gallner

Ce film, si riche en enseignements sur l'état des relations intercommunautaires aux Etats-Unis, forcera le public français à se poser une question subsidiaire : où sont les films qui parlent de « ça », chez nous ? (Le Monde)

Le ton est acerbe et tout le monde en prend pour son grade. (L'Express)

Outre sa dimension politique stimulante, Dear White People séduit également grâce à son habillage pop. (Première)

[Dans] cette comédie indépendante pleine de verve, le jeune réalisateur Justin Simien souhaite visiblement marcher sur les brisées d'un Spike Lee. Ce premier film, primé à Sundance, en augure bien. (Le Canard enchainé)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

Taxi Téhéran

Film iranien de Jafar Panahi -1h22 - avec Jafar Panahi

Dans ce docu-fiction à haut risque, Jafar Panahi, qui se montre bonhomeme et souriant face à la caméra, joue de la forme des images volées sans que le spectateur parvienne à déterminer où commence la réalité et quand la limite est trangressée ou non. "Rien ne peut m'empêcher de faire des films, et lorsque je me retrouve acculé, malgré toutes les contraintes, la nécessité de créer devient encore plus pressante". Un bel acte de foi dans le cinéma et sa capacité à se réinventer sous l'oppression qui a valu à Jafar Panahi l'Ours d'or à Berlin. (Le Canard encahiné)
Expérience de cinéma vivifiante, limpide, Taxi Téhéran frappe aussi par sa modestie : non pas celle qu'impose la partie de cache-cache avec les autorités, mais celle, pleine d'autodérision, que l'artiste s'impose à lui-même, qu'on le voie en butte aux débordements de ses passagers ou constamment égaré dans les méandres de la ville. Il est peut-être le pire taxi de Téhéran, mais le prix de sa course est inestimable. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

Tous en scène

Film américain de Vincente Minnelli - 1h52 – avec Fred Astaire, Cyd Charisse, Jack Buchanan (1954)

L'un des plus beaux musicals de l'histoire du cinéma. Fred Astaire trouve en Cyd Charisse sa meilleure partenaire depuis Ginger Rogers. Leur duo de réconciliation nocturne dans Central Park est un pur moment de grâce. Le show final est une succession de moments d'anthologie, en particulier le fameux pastiche de polar, Girl Hunt, dans lequel Cyd Charisse incarne une brune et une blonde. C'est absolument splendide. (Télérama)

Dans le cadre du festival Play it again !

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

 The Servant

Film britannique de Joseph Losey - 1h55 – avec Dirk Bogarde, Sarah Miles, James Fox (1964)

Un film magnifique. Confirmation d'un immense metteur en scène et d'un comédien prodigieux. L'histoire d'un couple infernal, qu'on ne peut, qu'on ne doit pas limiter à une relation homosexuelle. Un conte moral virulent sur la servitude et la servilité. (Télérama)

Sous-entendus, manipulations et retournements de situation font vaciller les repères aussi bien sociaux que sexuels et offrent à Dirk Bogarde l'un de ses rôles les plus mémorables. (Zurban)

Dans le cadre du festival Play it again !

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

Bonjour

Film japonais de Yasujirô Ozu - 1h34 – avec Koji Shidara, Yoshiko Kuga, Keiji Sada (1959)

Voici une étonnante comédie, tendre et truculente. Derrière les blagues du cinéaste se cachent cependant des préoccupations sociales (allusion à la vacuité de la télévision). Tout, jusqu'au cadre, vient prouver la supériorité du cinéma sur le petit écran. Un régal sans égal. (Télérama)

Dans le cadre du festival Play it again !

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

Paris Texas

Film ouest-allemand, britannique, français, américain de Wim Wenders - 2h27 - avec Harry Dean Stanton, Nastassja Kinski, Hunter Carson (1984)
Palme d’Or à Cann
es

Le désert. Le soleil. Un homme dont on ne sait rien, perdu au milieu de nulle part. L'histoire est celle d'un individu brisé par un choc émotionnel. Paris Texas, c'est un blues lancinant (musique de Ry Cooder), tout en couleurs et en nuances, où l'émotion monte imperceptiblement, jusqu'à la fin... (Télérama)

Dans le cadre du festival Play it again !

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 14 Avril 2015

Crosswind la croisée des vents

Film estonien de Martti Helde - 1h27 –avec Laura Peterson, Mirt Preegel, Ingrid Isotamm

Un film sidérant qui nous détourne de notre routine de spectateurs, nous emmène droit dans le décor. Avec Matti Helde, la beauté redevient essentielle. (Télérama)

Une grande œuvre plastique doublée d'un témoignage inestimable. (Première)

Une manifestation éblouissante du 7è Art. (àVoiràLire)

Une gageüre formelle au service d'un grand film historique. (Transfuge)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 14 Avril 2015

Bonté divine

Film croate, serbe, monténégrin de Vinko Bresan - 1h33 –avec Kresimir Mikic, Niksa Butijer, Drazen Kühn

Un jeune prêtre zélé tout juste débarqué sur une petite ile croate, où la natalité baisse, s’allie à un buraliste, vite rejoint par un pharmacien… Intrigues entremêlées, folie amère et amour fou, visite impromptue d'un évêque sur son yacht... cette comédie de Vinko Bresan a le charme joyeux, quoiqu'un peu déroutant, du cinéma des Balkans. (Le Canard enchainé)

Une irrésistible comédie sociale croate au gout doux-acide de cinéma italien des années 70, avec juste ce qu’il fut de dinguerie balkanique. On y croise des personnages comme le cinéma formaté pour les télédiffusions en prime time ne peut en offrir. Impossible pour Charlie de ne pas accompagner cette charge joyeuse et antinationaliste pleine de folie joyeuse – et parfois amère. Bonté divine n’a pas besoin de placarder à son générique « Je suis Charlie » pour que l’on sache que nous sommes dans le même camp, et de la même famille. Celle qui choisit de rire à la face de la bêtise, de l’obscurantisme et de la malfaisance. Alors rions ensemble ! (Gérard Biard – Charlie Hebdo)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0