Publié le 26 Janvier 2016

Je vous souhaite d'être follement aimée

Film français d’Ounie Lecomte - 1h40 – avec Céline Sallette, Anne Benoit, Elyes Aguis

Sous ce beau titre emprunté à L'Amour fou, de Breton, dont un extrait clôt le film, se cache un sujet fort sur la maternité et l'adoption, les liens visibles et invisibles. Céline Sallette et Anne Benoît sont aussi inventives que bouleversantes. (Première)

Céline Sallette, actrice imprégnée, illumine ce mélo [dans lequel] la cinéaste évite le pathos. (StudioCinéLive)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2016

Janis

Film américain d’Amy Berg - 1h46 -

Quelle bête de scène, Janis Joplin ! Une présence, une voix brute et sublimement désespérée. Les images de concert constituent les meilleurs moments de ce documentaire qui déroule un destin de rock star standard : succès, défonce, vie à deux cents à l'heure. [Mais] l'émotion affleure durant les passages sur son enfance et surtout en écoutant Cat Power lire les lettres que Janis avait écrites à ses parents. (StudioCinéLive)

Il est impossible de rester insensible à la puissance des performances publiques de la chanteuse, ni à la tragédie qui fut la sienne. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2016

Métropole (Les DOMiens, nos voisins)

Film de Daniel Pelligra - 2 h -

Guyannais, Antillais, Réunionnais, ces Français d'Outre mer ont choisi notre région comme terre d'accueil. Parfois considérés comme "immigrés" dans leur propre pays, ils témoignent de leur arrivée, de leur adaptation plus ou moins aisée au climat, aux nouvelles mentalités qui nous rendent exotiques à leurs yeux. Points de vue contrastés, parfois contradictoires, sur cette France hexagonale qui est, malgré tout, devenue leur nouveau point d'ancrage. Des voisins que l'on croise quotidiennement, sans vraiment les connaître.

avec la participation de Jean-Charles PITOU, président de l'association "Génération Brisée"

séance unique en présence du réalisateur mardi 26 à 19h30, avec un buffet créole dans le cadre du festival Les îles d'abord

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2016

Hector

Film britannique de Jake Gavin - 1h27 – avec Peter Mullan, Keith Allen, Natalie Gavin

Hector vit dans la rue, dort dans des cartons, chemine de l'Ecosse à l'Angleterre. L'excellent Peter Mullan lui donne sa douceur bourrue, sa bonté taiseuse. Un film pudique et délicat. (StudioCinéLive)

Qui d'autre que Peter Mullan pouvait doter d'une telle humanité cet Hector, SDF sur lequel le destin semble s'acharner ? Avec ses gestes embarrassés, son corps las et cette forme de candeur teintée de violence rentrée qui n'appartient qu'à lui, il illumine ou embrase l'écran. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2016

Dis maitresse !

Film français de Jean-Paul Julliand - 1h15 -

Sur un léger fond social, Dis maitresse ! dévoile l'apprentissage au travers des joies, des pleurs et des relations avec les autres. Ce petit témoignage des premiers pas à l'école déborde tout simplement de vie. (àVoiràLire)

Un joli film sur l'éveil. (Télérama)

[On savoure] le plaisir de s'attendrir sur les visages de ces chérubins tout en se félicitant du rôle de l'école publique française. (Critikat)

Séance spéciale en présence du réalisateur et/ou du conseiller technique du film mercredi 20 à 20h

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2016

Béliers

Film islandais de Grímur Hákonarson - 1h32 – avec Sigurður Sigurjónsson, Theodór Júlíusson, Charlotte Bøving

Un puissant poème rural islandais à la tonalité burlesque mélancolique. (Le Monde)

Béliers slalome entre chronique réaliste, comédie burlesque et tragédie classique. (Les Fiches du Cinéma)

Dépaysement assuré. Et apprécié. (Ouest France)

Comme ses personnages, ce film a de la gueule. (Télérama)

Solidaire et conciliateur. Genre qui fait du bien. (La Voix du Nord)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2016

L'Etage du dessous

Film roumain, français, allemand, suédois de Radu Muntean - 1h33 – avec Teodor Corban, Iulian Postelnicu, Oxana Moravec

Radu Muntean réussit un apologue absurde sur la désolation contemporaine, où chaque geste,chaque non-dit des protagonistes renvoie à nos pulsions inavouables. (Positif)

Un film en tension permanente, entre culpabilité de ne pas avoir agi, et doute, même infime, sur l'identité du meurtrier. Passionnant. (StudioCinéLive)

Mis en scène avec une rigueur et un sens de la cadence forçant le respect, le film captive comme une bombe à retardement. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2016

L'Humour à mort

Film français d’Emmanuel et Daniel Leconte - 1h30 –

L'émotion qui domine L'Humour à mort n'est pas la tristesse (même si celle-ci est présente), c'est la colère. Le film célèbre la rédaction de l'hebdomadaire comme une utopie devenue réalité à travers de vieux documents. On voit et on entend les survivants, la dessinatrice Coco, le directeur financier Eric Portheault, raconter par le menu ce qu'ils ont vécu le jour du massacre. (Le Monde)

Celle qui signe ses dessins « Coco » est, devant nous, misérable et magnifique. Une héroïne de tragédie, un instrument innocent dont le destin bascule à jamais. Comme pour conjurer l'horreur, c'est en chansons que ce clôt le film : une fête de potes au cours de laquelle Cabu entonne La tarentelle de Caruso et Fleur bleue de Charles Trenet. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 5 Janvier 2016

Les Huit Salopards

Film américain de Quentin Tarantino - 2h47 – avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh

Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy et le court-sur-pattes.

Le directeur de la photographie Robert Richardson, collaborateur régulier de Tarantino, filme avec un format de pellicule 70 mm, une première pour un film distribué mondialement depuis Horizons lointains (1992). Des objectifs CinemaScope au format 2,76:1 sont utilisés, ce qui rappelle des films des années 1950 et 1960 comme La Conquête de l'Ouest (Henry Hathaway, 1962), Un monde fou, fou, fou, fou (Stanley Kramer, 1963) ou encore La Bataille des Ardennes (Ken Annakin, 1965). (Wikipedia)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0