Publié le 24 Février 2016

Merci Patron !

Film français de François Ruffin - 1h 30 -

David peut-il encore l'emporter contre Goliath ? Des pieds nickelés picards faire tanguer la multinationale LVMH, premier groupe de luxe au monde, et effrayer son PDG, Bernard Arnault, l'homme le plus riche de France ?

Une intervention en Assemblée Générale des actionnaires suffira-t-elle à régler les soucis de la famille Klur, après la délocalisation en Pologne de leur usine près de Valenciennes qui fabriquait des costumes Kenzo ? Du suspense, de l'émotion, de la rigolade et même de l'espionnage pour ce « thriller social ». (Le Petit Bulletin)

Séance spéciale en présence de Sylvain Laporte, journaliste à Fakir

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 24 Février 2016

The Revenant

Film américain d’Alejandro González Iñárritu - 2h 36 - avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Domhnall Gleeson

Un film visuellement grandiose. Dans ce sixième Iñarritu, Di Caprio donne de lui-même. Par l'expressivité plutôt que par le bavardage, il compose une figure iconique d'homme en péril face à sa destinée de mortel. A défaut d'une œuvre essentielle, The Revenant constitue une proposition honnête, divertissante et revenant à l'essence même du cinéma : un comédien, un réalisateur et la volonté, au moins, de mettre en scène une histoire. (Critique Film)

Dépaysement, adrénaline, violence et dolorisme : un divertissement en forme de chemin de croix traversé de séquences inoubliables. (Ecran Large)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 17 Février 2016

Les Premiers, les Derniers

Film français, belge de Bouli Lanners - 1h 38 - avec Albert Dupontel, Bouli Lanners, Suzanne Clément

Un film puissant sur l'ultramoderne solitude et sur la violence qu'un monde débarrassé des codes sociaux de base pourrait faire naitre. On pense évidemment à Mad Max, autre western revisité. Personnages hyperincarnés mais comme dépourvus d'âme. Les acteurs sont tous impériaux, du taciturne Albert Dupontel au mystérieux Bouli Lanners, en passant par l'incontrôlable Serge Riaboukine. Leurs performances procurent un plaisir immédiat, décuplé par la singularité de ce projet qui s'inscrit dans la courte, mais déjà impressionnante, filmographie de son auteur. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 17 Février 2016

L'Etreinte du serpent

Film colombien, vénézuélien, argentin de Ciro Guerra - 2h 05 - avec Jan Bijvoet, Brionne Davis, Nilbio Torres

Difficile de n'être pas envouté par cette expérience sensorielle rare. Majestueuse. Vertigineuse. Du pur cinéma ! (La Voix du Nord)

Filmé dans un magnifique noir et blanc, riche d'une infinité de nuances, L'Etreinte du serpent est aussi un grand film d'aventures, une sorte de bande dessinée parcourue par d'étranges personnages. (Libération)

Féérie tropicale, quelque part entre Dead Man de Jarmusch et Tristes Tropiques de Lévi-Strauss. (L'Humanité)

Rareté absolue, acteurs fascinants, décors naturels exceptionnels, d'une beauté hallucinatoire magnifiée par la bande-son. (Le JDD)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 16 Février 2016

Ave César !

Film américain, britannique de Joel Coen et Ethan Coen - 1h 40 - avec Josh Brolin, George Clooney, Alden Ehrenreich

La nouvelle comédie des frères Coen jouit d’un script regorgeant d’idées magistrales... Le film prenant place dans des studios de cinéma de l’âge d’or d’Hollywood, les deux metteurs en scène disposent de tous les moyens nécessaires pour transcender l’une de leurs obsessions : le mélange des genres. Du mélodrame au péplum, en passant par le western et la comédie musicale, Ave, César ! est ponctué de scènes de reconstitution sublimées par l’utilisation de techniques de tournage de l’époque. Ces scènes, chorégraphiées avec maestria par différents experts ont exigé le dévouement absolu (soit plusieurs mois de travail pour une poignée de minutes) des membres du all-star cast qui les exécutent. Couplé à l’ardeur des collaborateurs récurrents des frères Coen, ce fait accentue (une nouvelle fois) le halo cinématographique de la fratrie et symbolise l’essence même de l’œuvre : l’équilibre délicat entre la magnificence du 7ème art et la vanité et les menteries qui le font vivre. Ave, César ! est une déclaration d’amour cinglante – à l’aulne du cynisme des réalisateurs – à ces productions des années 50, aussi grandioses que chimériques, qui reposaient sur un système quasi-despotique… (àVoiràLire)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Février 2016

La Fille du patron

Film français d’Olivier Loustau - 1h 38 - avec Christa Théret, Olivier Loustau, Florence Thomassin

Le comédien Olivier Loustau signe un premier film sans prétention mais joliment mené, dont le premier mérite est de faire du bien. (Les Fiches du Cinéma)

O. Loustau narre avec justesse l'histoire d'une équipe de rugby d'entreprise qui tente de rester soudée face à la crise. (Le Monde)

Œuvre intelligente en déséquilibre qui porte en elle les germes d'un cinéaste à surveiller. (Critikat)

Comédiens remarquables, du premier au dixième rôle. (Les Inrocks)

Acteurs justes, mise en scène tenue et match final plus vrai que vrai : on salue l'art et l'essai. (Le Parisien)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Février 2016

Carol

Film britannique, américain de Todd Haynes - 1h 58 – avec Cate Blanchett, Rooney Mara, Kyle Chandler Prix d'interprétation à Cannes pour Rooney Mara

L'auteur de Loin du paradis célèbre avec une ferveur inédite le miracle de la rencontre amoureuse. (Les Inrocks)

Un mélo fiévreux et flamboyant. (L'Express)

Film somptueux. (Les Cahiers du Cinéma)

On est devant Carol comme un enfant devant son premier film. (Transfuge)

Tout le lyrisme du film, adapté d'un roman de Patricia Highsmith, The Price of Salt, est contenu dans la rencontre-évitement entre Carol et Thérèse, interprétées par le duo radieux et hanté Cate Blanchet et Rooney Mara. (Libération)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 3 Février 2016

Argentina

Film argentin, espagnol, français de Carlos Saura - 1h 27 –

La façon dont Carlos Saura filme le spectacle vivant, avec des images magnifiques, des plans sophistiqués, un décor léché, reste du grand art. (Télérama)

En parcourant les origines musicales de l'Argentine à la manière de la zonda, ce vent qui va des Andes jusqu'à l'Atlantique, Argentina lutte contre l'oubli de l'histoire du pays, de son peuple, et montre comment la beauté nait, non pas d'un repli réactionnaire, mais de la diversité. (Critikat)

Passent les ombres de Mercedes Sosa et d'Atahualpa Yupanqui : il y a des moments de grande émotion qui mettent les larmes aux yeux. Pour amoureux de la musique latino-américaine. (L'Obs)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 3 Février 2016

Au-delà des montagnes

Film chinois, français, japonais de Jia Zhang-ke - 2h 06 - avec Zhao Tao, Sylvia Chang, Dong Zijian

Un mélo d'une ampleur et d'une ambition folles, qui traite de filiation maudite et de solitude aliénante. (Première)

Jia Zhangke nous a encore surpris, entraînés, et pris dans les mailles de sa toile d'araignée de maitre du cinéma. (Les Inrocks)

Une fresque somptueuse. (Télérama)

Dérive des personnages, obsession de l'argent, rapports brisés ponctuent ce grand film romanesque. (Positif)

La beauté d'Au-delà des montagnes tient à sa continuité dans la filmographie de Jia Zhangke, à ce mariage entre le réel et la fiction [dans laquelle] on est happés. (Libération)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 2 Février 2016

L'Elan

Film français de Maïté Mosca, Florence Schmidt – 58 minutes -

De l'Alaska à l'Argentine, aux Canaries et en France, elles sont parties à la recherche d'autres façons de vivre ensemble, de consommer, s'alimenter, se loger, grandir, plus respectueuses des hommes et de l'environnement.

8 1/2 accueille Maïté Mosca, l'une des deux réalisatrices du film L'élan mercredi 3 février à 20h, en partenariat avec l'AMAP de Villefontaine

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0