Publié le 31 Août 2016

L'Olivier 

Film espagnol, allemand d’Icíar Bollaín - 1h 38 - avec Anna Castillo, Javier Gutiérrez, Pep Ambrós

Les difficultés économiques justifient-elles de sacrifier un patrimoine historique (en l'occurrence, un arbre millénaire) ? C'est à l'aune de cette problématique que Paul Laverty (scénariste attitré de Ken Loach et compagnon d'Iciar Bollain) développe un récit sociopolitique dont il a le secret, emmené par un personnage d'amazone très moderne, bagarreuse et déterminée. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 31 Août 2016

Parasol 

Film belge de Valéry Rosier - 1h 15 - avec Alfie Thomson, Pere Yosko, Julienne Goeffers

À Majorque, trois personnages dérivent au gré de leur solitude. Ale, jeune Anglais, se cherche amis et amour de vacances. Péré, père célibataire, tente de gérer sa vie de père et son travail accaparant. Annie, septuagénaire, part retrouver un homme rencontré sur Internet. (allocine)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 23 Août 2016

Juillet-Aout 

Film français de Diastème - 1h 36 - avec Patrick Chesnais, Pascale Arbillot, Thierry Godard

[Description] d'un âge de la vie où l'on grandit à toute vitesse et où deux mois d'été ont des airs d'éternité. Portrait en deux temps (juillet sous le soleil de la Côte- d'Azur, aout sous le crachin breton) de deux frangines adolescentes. Malgré quelques trous d'air scénaristiques, le film parvient à diffuser une douceur jamais mièvre, une nostalgie jamais béate. L'esprit de L'Effrontée plane clairement ici. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 23 Août 2016

Une nouvelle année

Film russe d’Oksana Bychkova - 1h 47 - avec Nadya Lumpova, Aleksey Filimonov, Natalya Tereshkova

Lui est chauffeur de taxi clandestin, elle (pétulante et plantureuse Nadya Lumpova) travaille comme graphiste dans une agence branchée de Moscou. Oksana Bychkova évoque la fin d'une histoire par petites touches impressionnistes en décrivant un quotidien répétitif et étriqué qui finit par avoir raison d'un couple. C'est plutôt juste et joli. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

La Vie est belge 

Film belge, luxembourgeois de Vincent Bal - 1h 40 - avec Amaryllis Uitterlinden, Arthur Dupont, Jos Verbist

Une comédie romantique et musicale d'un autre temps dont le cœur bat au rythme de vieux tubes, flamands et francophones, où l'amour se chante à tue-tête dans les rues et les problèmes se règlent autant au poing qu'en musique. Ce film au casting bilingue et aux horizons aussi variés que Les Virtuoses, West Side Story et Astérix est un bel hymne à son pays tiraillé entre ses origines diverses. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

Florence Forester Jenkins

Film britannique, français de Stephen Frears - 1h 50 - avec Meryl Streep, Hugh Grant, Simon Helberg

L'affiche proclame « Vous n'avez jamais entendu ça » mais Xavier Giannoli a raconté la même histoire dans Marguerite. Cinéaste de l'arnaque et de l'imposture (comme Giannoli), Frears cherche pourtant moins ici l'âpreté que la bienveillance feel-good, au risque de la mièvrerie. Mais on retrouve son sens de l'ironie dans une morale aussi retorse que celle de son récent portrait de Lance Amstrong : que vous soyez dopé à l'EPO ou que vous chantiez comme une casserole, l'essentiel est que le spectacle continue. (Première)

Tout a déjà été dit sur F.F.Jenkins (1868-1945), à l'occasion de la sortie du film de Xavier Giannoli, Marguerite,inspiré de sa vie. La fidélité est plus grande chez Stephen Frears. Chaque jour F.F.Jenkins remet en jeu sa vie et assume ses rêves. Interrogée en 1968 par le New York magazine, sur les chanteurs qu'elle aurait voulu être, la jeune Barbara Streisand répondit : « Ray Charles et Florence Foster Jenkins ». Nous y voyons l'hommage d'une artiste à ceux qui sont allés au bout de leur rêve, quand bien même on leur demandait de rester à leur place. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 10 Août 2016

Je me tue à te le dire 

Film belge, français de Xavier Seron - 1h 30 - avec Jean-Jacques Rausin, Myriam Boyer, Fanny Touron

Pourquoi on vit, pourquoi on meurt, et comment on gère l'entre deux... Le décalage extrême entre les situations (plutôt graves), la manière dont elles sont vécues (sereinement) et celle avec laquelle elles sont annoncées (crument) produit un comique absurde, un peu cruel, et un sentiment d'angoisse diffus devant ce qu'on qualifierait plus de drôle de film que de film drôle. (Première)

Visuellement ambitieuse, scandée par des musiques baroques, cette fable belge caustique à l'humour noir [est] la rencontre inattendue entre les univers d'Aki Kaurismaki et de Bertrand Blier. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 9 Août 2016

Truman 

Film espagnol de Cesc Gay - 1h 48 - avec Ricardo Darín, Javier Cámara, Dolores Fonzi

Truman nous arrive couronné d'une multitude de Goyas (les Oscars ibériques). « Feelgood movie » dans la lignée de Goodbye Lenin ou d' Intouchables. Satire light, humour pince-sans- rire (la mine du cabot du titre semble contagieuse), mise en abyme discrète (le héros est acteur de théâtre), réparties efficaces servies par des comédiens sensationnels jusqu'au plus petit rôle assurent à ce film une réussite appréciable. (Positif)

On navigue harmonieusement entre émotion et sourires. (Télérama)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 2 Août 2016

Irréprochable

Film français de Sébastien Marnier - 1h 43 - avec Marina Foïs, Jérémie Elkaïm, Joséphine Japy

Sébastien Marnier réussit un thriller exaltant et réellement angoissant au sein de la fausse banalité de notre quotidien. Evitant toute forme de clichés sur le paraitre féminin, l'interprétation et composition de Marina Foïs proposent un portrait plutôt inédit de la femme française en survie : celle de la griserie physique d'être toujours au contact du monde professionnel et de pouvoir à un moment devenir indispensable. (Positif)

Dans ce thriller psychologique chabrolien, Marina Foïs... mise en valeur par un solide casting... est bluffante. Avec ses cheveux peroxydés de femme fatale et sa tenue de jogging kitsch d'éternelle ado, l'ex Robin des Bois compose le genre d'anti-héroïne mi-humaine, mi-monstrueuse qu'affectionne tant Isabelle Huppert : c'est un bloc de volonté granitique niché dans un corps fluet, un Terminator en talons hauts. Un film rondement mené. (Première)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 2 Août 2016

Voix off

Film chilien, français de Cristián Jimenez - 1h 36 - avec Ingrid Isensee, María José Siebald, Paulina García

Une chronique familiale sans éclats, mais juste et attachante, sur le sens et l'usage de la parole aujourd'hui. (Les Fiches du cinéma)

Le Chilien Cristian Jimenez (Bonsaï, 2011) ausculte avec élégance une famille en décomposition, engoncée dans les non-dits et les névroses. (Libération)

Une comédie dramatique tout en finesse. (Les Inrocks)

Sous une forme en apparence approximative, le réalisateur glisse des éléments de décalage, des moments de beauté arrachés au quotidien qui donnent à cette sitcom enlevée une épaisseur inattendue. (Le Monde)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0