Publié le 27 Décembre 2016

Film français de Rebecca Zlotowski - 1h 48 - avec Natalie Portman, Lily-Rose Depp, Emmanuel Salinger

Enfin un film français qui ne ressemble pas à un film français ! Ambitieux, hors des normes et des canons esthétiques du moment, Planetarium est un bel ouvrage, une surprise anachronique dont l'interprétation charismatique de ses comédiennes reste l'atout majeur. (Positif)

Romanesque et spectral. (Libération)

En racontant l'histoire de deux médiums, Rebecca Zlotowski évoque les sombres années 1930 en France [dans] un film baroque et vaporeux, mené grand style, qui danse lui-même au bord du gouffre. (Le Monde)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2016

Film américain, allemand, mexicain, bolivien, français de Werner Herzog - 1h 33 - avec Michael Shannon, Gael García Bernal, Veronica Ferres

Une scientifique accuse le responsable d'une grande entreprise d’avoir provoqué un désastre écologique dans le désert de Bolivie. Tourné dans le désert de sel d'Uyuni, le nouveau film de Werner Herzog est un thriller écologique, inspiré d'une nouvelle de Tom Bissell.

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2016

Film français de Magaly Richard-Serrano - 1h 29 - avec Annabelle Lengronne, William Lebghil, Ralph Amoussou

 

La tournée calamiteuse d'un groupe de rap : musiciens fauchés, concerts miteux... Ce petit road movie, inégal mais rafraichissant, évoque avec justesse l'usure et les mutations d'un collectif au fil du temps-comme une voiture qui perdrait ses pièces en route. Le film de Magaly R.Serrano témoigne aussi d'un amour sincère pour la musique. (Télérama)

Les ingrédients sont inédits et frais, et, miracle, le film l’est aussi, par son esprit primesautier, son refus du sérieux et son attachement sincère au hip-hop (une bonne part de la musique est due à Oxmo Puccino). (Le Monde)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2016

Film irlandais, britannique, américain de John Carney - 1h 46 - avec Ferdia Walsh-Peelo, Lucy Boynton, Jack Reynor

John Carney ressuscite la scène rock des années 80 et livre une œuvre jubilatoire, aussi émouvante que drôle. (Culturopoping)

Cette comédie sociale et musicale punchy, installée dans le Dublin des années 1980 sinistré par la crise économique, nous embarque et nous emballe avec ses tubes de l'époque et sa belle énergie. (Femme actuelle)

Carney combine humour et émotion, sa partitiion ne contient décidément aucune fausse note. (StudioCinéLive)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 14 Décembre 2016

Film français, belge de Stéphane Brizé - 1h 59 - avec Judith Chemla, Jean-Pierre Darroussin, Yolande Moreau

L'adaptation d'Une Vie de Guy de Maupassant échappe à tous les pièges de l'adaptation d'un classique : œuvre audacieuse, bouleversante, radicale dans ses partis pris de mise en scène, Une Vie est aussi la confirmation d'un point fort chez Stéphane Brizé, la direction d'acteurs, avec la révélation d'une comédienne exceptionnelle, Judith Chemla. Le choix du format « carré » (1.33) crée une proximité et une empathie avec le personnage de Jeanne qui contrebalance intelligemment la distance qu'on peut ressentir avec l'époque. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2016

Film sud-coréen de Park Chan-Wook - 2h 25 - avec Kim Min-Hee, Kim Tae-Ri, Jung-Woo Ha

Cru mais raffiné, cruel mais jubilatoire, tragique mais saupoudré de subtiles pincées d'humour, ce grand beau long et imprévisible film mérite une récompense. (Paris Match)

Œuvre d'un érotisme saphique saisissant, sublimé par l'élégance de son style et la beauté des deux comédiennes. La réussite est totale. (Positif)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2016

Film français de Pierre Filmon - 1h 21

Il était impérieux qu'un documentaire soit consacré à Vilmos Zsigmond, l'un des plus grands chefs opérateurs de l'Histoire du cinéma…Avec son accent hongrois, sa voix rocailleuse, Zsigmond raconte « in situ » toute sa vie. Ce beau documentaire fait aussi la part belle aux acteurs qui sont les premiers regardés par leur directeur de la photo. (Positif)

La vision de Close Encounters... communique une envie irrépressible de voir ou revoir les films auxquels il a collaboré : John McCabe (R.Altman), Délivrance (J.Boorman), L'Epouvantail (J.Schatzberg), Rencontres du 3è type (S.Spielberg). Le personnage que l'on découvre à l'écran est à l'échelle de sa légende. (Le Monde) 

Séance spéciale samedi 17 décembre à 17h en présence du réalisateur (Pierre Filmon) et de Marc Olry (Lost films)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2016

En avant-première (sortie nationale le 4 janvier)

Film indien de Ashwiny Iyer Tiwari - 1h 36 - avec Swara Bhaskar, Riya Shukla, Ratna Pathak

Derrière le magnifique Taj Mahal se trouvent des habitations vétustes où vivent Chanda et sa fille Appu. Chanda est une femme de ménage. Elle rêve que sa fille fasse des études pour avoir une vie meilleure. Mais lorsqu’Appu lui annonce qu'elle veut quitter l'école pour devenir aussi femme de ménage, Chanda prend la décision surprenante de retourner à l'école dans la classe de sa fille, pour la convaincre de poursuivre ses études. (Allociné)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2016

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2016

Film iranien, français d’Asghar Farhadi - 2h 03 - avec Shahab Hosseini, Taraneh Alidoosti, Babak Karimi

Après la parenthèse du Passé (2013), tourné en France et qui valut un prix d'interprétation à Bérénice Bejo, le cinéaste retourne en Iran pour réaliser ce film magistral qui rappelle ses motifs antérieurs, tout en confirmant sa fabuleuse maitrise de la progression dramatique et de la direction d'acteurs. Ce récit charrie nombre de valeurs morales et d'enjeux dramatiques. A.Farhadi y ajoute un autre récit, celui de Mort d'un commis voyageur, la célèbre pièce d'Arthur Miller. Il va mettre en miroir les deux destinées. Le Client est un magnifique système, une habile construction. (Positif)

Difficile de ne pas être client de ce cinéma de l'intelligence. (Le Canard enchainé)

Voir les commentaires

Rédigé par Huit et Demi

Publié dans #Films projetés

Repost 0